Adrien
                    Bourdelle, Moniteur de Parapente.

   Retour Accueil   Menu Sports Alpins   Adrien, escalade de blocs                                                                       
Le Vol libre à Chamonix
 
                   Page 1 : Parapente solo,  Parapente acro,  D-Bag
                                        Page 2 : Speed-Flying,  Speed-Riding,  Speed-Kiting/Soaring
                   Page 4 : Parapente Biplace, l'été, et à ski l'hiver


Compétitions

Compétition de parapente à Samoëns, avec Adrien Bourdelle.


Et : COMPÉTITION DE PARAPENTE À SAMOËNS 2019, MAIS BOUCLÉE PRÉMATURÉMENT !



Stages SIV (Simulation d’Incidents de Vol

Mon stage SIV 2014  avec une Mantra 4, à Ager, Espagne, Pilote Adrien B. le 20/06/2014 Voir en HD tout écran sur Viméo
Moniteur : Marc Boyer                             Site : Lac de la Puebla. Lieu : Ager
Programme : Frontale accélérées, Asymétriques accélérées, Vrilles, Wings-Overs et Décrochages, etc..




Mon Stage SIV 2013, avec une Mantra 4, Pilote : Adrien B.
Moniteur : Tony                    SIV orienté décrochage et vrille a plat.
Ecole : Flyeo, Annecy / Doussard, le 25/06/2013




Décollages, Atterrissages



Cross, tracés GPS

Le vol de Adrien Bourdelle (ParapenteFFVL› vols › Les Gratte-ciel ›)

J'ai choisi ce vol en particulier pour illustrer le traçage GPS, parce-que c'est Adrien (le frère de Rémi) qui m'a offert mon premier vol  biplace aux Grands Montets.

Regardez cette carte, en grossissant l'image.
Tous les enroulements, c'est impressionnant !
C.F.D. 2012-2013 :
Le vol de Adrien BOURDELLE du 17/07/2013

Adrien
                                                          Bourdelle



"Adrider"
"Aujourd'hui super vol au Colimaçon (ile de la Réunion) dans des conditions fumantes, sans vent, que du bonheur ça fait plaisir.

Déco : Colimaçon                             Attero : Hermitage
B1 : un peu au nord du déco de Bellemène sur la ravine        B2 : Avant l'antenne du Plate dans les hauts de St Leu

47km avec 2 points de contournements, 41,5km en triangle FAI, 49,85 pts.
Un voile nuageux d'alto-cum en fin de journée ne m’encourage pas à continuer dans le sud, j'ai choisi de faire demi tour.
Tant pis ça sera pour la prochaine fois".



Le GPS :
Devenu obligatoire en compétition, puisque c'est sa trace qui sert à valider les parcours des compétiteurs, il indique également la position des balises (ou point de contournement) que le compétiteur doit passer à l'image des bouées dans les régates nautiques. Relié à un alti-vario il permet également d'obtenir des données tactiques, comme par exemple l'altitude minimum à atteindre pour pouvoir atteindre la prochaine balise en plané ou la ligne d'arrivée.

En dehors de la compétition le GPS permet de connaître sa position, ce qui peut-être très utile lors de récupération en pleine campagne, ou s'avérer vital en cas de déclenchement de secours. Il permet également de connaître sa vitesse par rapport au sol et d'en déduire la vitesse du vent.

De façon plus anecdotique le GPS permet en déchargeant ces traces sur un ordinateur de partager ces vols avec d'autres pilotes ou bien de revivre ses vols, au chaud, devant son ordinateur, d'analyser ses options tactiques et de préparer ainsi les prochains vols.

Le Variomètre :

Il indique (grâce à la mesure des différences de pression) la vitesse verticale (en mètres par seconde). Cela permet de savoir si l'on monte ou si on descend et à quelle vitesse. En effet, nous ne percevons que les accélérations, d'après le Principe fondamental de la dynamique. Ainsi, lorsque le pilote s'éloigne du relief ou qu'il traverse une zone turbulente, il discerne difficilement s'il monte ou s'il descend, et l'instrument devient fort utile.


Les pratiques du Vol libre (Speed-Riding, Parapente...)ont autorisées dans la vallée de Chamonix. Elles sont réglementées par arrêté municipal. complété en février 200
Réglementation

Le présent règlement préconisé par la FFVL, définit les conditions de pratiques de ces disciplines sur le domaine skiable des stations (accessible par gravité depuis le sommet des remontées mécaniques). La réglementation s'applique aussi aux secteurs de grands hors pistes non conventionnés.


Certaines stations ont strictement interdit la pratique par arrêté municipal.


• Assurance responsabilité civile aérienne obligatoire : seule la FFVL reconnaît et assure aujourd'hui le speed riding (RCA parapente) et le snowkite.

• Le port du casque est obligatoire.

•La pratique n'est tolérée que sur certains secteurs hors pistes.

• Toute pratique (décollage, ski sous voile, atterrissage ou gonflage?) doit se faire impérativement en dehors des pistes balisées (y compris quand les pistes sont fermées).

• Survol de pistes à 50 m minimum : le pilote doit à tout moment pouvoir se poser hors piste.

• Priorité aux skieurs avec une distance minimale de 50 m.

• Obstacles construits (remontées mécaniques, lignes électriques...) :

- En vol distance minimum horizontale et verticale de 50 m.
- À ski sous voile distance minimum de 20 m.

- Passage sous obstacles interdit.


• Utilisation des remontées mécaniques :

la voile doit être soigneusement rangée afin d?éviter tout désagrément (sac de contention recommandé).


• Règles de vol à vue :

- Décollage interdit après l'heure légale du coucher du soleil.

- Visibilité minimale : 1 500 m.

- Rester hors des nuages.


• Règles de priorité entre speed riders :

- Priorité au pilote aval.

- Priorité à droite.

- Dépassement par la droite.

- Le pilote dépassé a la priorité.


En cas de doutes sur une zone autorisée, les conditions avalancheuses, etc., ne pas hésiter à se renseigner auprès du service de sécurité des pistes.

Le développement, la réglementation et l'avenir de ces nouvelles disciplines du vol libre dépendent de vous.


Les remontées mécaniques et les municipalités ont pouvoir d'interdire toute pratique sur les secteurs accessibles par gravité au départ des remontées

mécaniques.


Votre comportement sur les secteurs hors pistes autorisés en station comme sur les grands hors pistes et terrains d'aventure conditionnera l'avenir de nos sports favoris.


Soyez solidaires et responsables.



Speedriding - zone pour débutants et apprentis

Grands Montets

    Les pentes du Glacier du Rognon
    Combe de la Pendant secteur de gauche, atterrissage au bas de la combe près des chalet d'alpage de la Pendant, ou encore plus bas, après la forêt au Lavancher, au plus loin des pistes de ski de fond.

Le Tour / Balme

    Sur la gauche de la piste du Chatelet, atterrissage entre La gare de Charamillon et les pistes de la Vormaine.
    Sur la droite de la piste des Posettes, au plus loin du téléski. Atterrissage en dessous de ce téléski.

Zones de speedriding

    Brévent / Flégère
    Face ouest du Brévent
    Couloir de l'ENSA
    Couloir Belin
    Pentes de l'Hôtel, atterrissage sur la gauche de la piste bleue des Blanchots
    Combe Lachenal, départ sur la droite de la piste, sous la combe du col de la Glière, atterrissage au pied de l'Aiguille Pourrie à droite du bas de la combe Lachenal.

Zones de kitesurf


    Le Tour / Balme - seulement sur le secteur des Posettes
La Chamoniarde, Office de Haute Montagne.

Les conseils des secouristes en cas d'accident

♦ Intervention de l'hélicoptère

- Faire évacuer les autres voiles au sol ou en l'air. Stopper les décollages.
- Protéger les lieux du souffle de l'hélicoptère (replier et ranger la ou les voiles, neutraliser l'ouverture du parachute de secours, arrimer sacs, casques, vêtements, manches à air...)
- Définir la position du point d'atterrissage de l'hélicoptère à plus de 50 m du blessé et sur une surface de 30 m / 30 m minimum.
Le marqueur qui guide l'hélicoptère doit porter lunettes et casque. Il doit se tenir debout les bras en V au-dessus de la tête, dos au vent, puis accroupi.
- Rappeler aux secouristes la présence éventuelle du parachute de secours sur la sellette du blessé.

♦ Prévention accident et secours

- Pour faciliter les secours équipez-vous : d' un GPS, de maillons automatiques, d'une bobine de suspente de 25 m (pour faire monter une corde en cas d'arbrissages...).
- Pour limiter les dégâts en cas d?accident : équipez-vous d?éléments de protection passive : une sellette à protection dorsale, de bonnes chaussures montantes, d?un casque intégral homologué, d?un parachute de secours...

♦ En cas d'accident, donner les informations suivantes :

Qui • votre nom + numéro d'appel Pourquoi • nature de l'accident
• nombre de victimes
• gravité (conscient...)
Où • lieu
• altitude
• exposition
• versant
• coordonnées GPS
• réf. géographiques Quand • heure Météo • vent
• visibilité Protéger • soi-même
• la victime
• les autres

N° d'alerte France : 112

PGHM : 00 33 (0)4 50 53 16 89
Italie - Val d'Aoste : 118
Suisse Valais : 144
Canal Emergency : 161.300
FFVL : 143 987.5
Secours Alerte Mont Blanc : 154 462.5
* Source : OHM

Balises météo dans le massif du Mont Blanc.

Utile, en particulier pour tous les adeptes du Parapente et du Speed Riding.


Balise météo de Charamillon
Balise météo du Brévent

Cliquer sur les historiques pour voir l'évolution.

Aérologie, Pays du Mont Blanc.

Aérologie

La station météo de Haute-Savoie se trouve à Chamonix. Les prévisions sont généralement bonnes et complèteront votre analyse :
Météo France - Tél. 08 92 68 02 74,
balise météo FFVL :143.987,5 MHz météo vol libre
L'ensemble des balises FFVL installées sont consultables :
: www.balisemeteo.comsur serveur vocal : 04.56.38.60.80

♦ Particularités au Pays du Mont-Blanc

Le Pays du Mont-Blanc comprend des vallées glaciaires encaissées et bordées de hauts sommets qui rendent l'aérologie très particulière.
On observe de forts contrastes thermiques, les ascendances sont généreuses et peuvent être très puissantes, donc turbulentes.
C'est le paradis pour les départs en cross !
Les brises thermiques, dans l'après-midi, peuvent forcir jusqu'à 30 km/h mais restent le plus souvent de 20 à 25 km/h. Elles sont sensibles jusqu'à 2500 m, parfois 3000 m.
En règle générale, le vol dans la région est à proscrire quand il y a du vent météo annoncé supérieur à 20 km/h à 2000 m. Il devient alors très technique de voler. Il est prudent de porter son choix sur les sites les plus protégés comme Plaine Joux.
Seuls des pilotes très expérimentés pourront se mettre en l'air dans des conditions qui seront obligatoirement très turbulentes.

♦ Le Foehn

Le foehn souffle régulièrement dans les vallées du Pays du Mont-Blanc. De manière générale, la situation météo correspond à un flux de sud en altitude (de sud à est/nord-est), des hautes pressions sur le versant italien, des basses pressions côté français. L'observation du ciel reste le seul moyen d'analyser ou d'estimer le milieu ambiant.
Analyser les conditions de foehn :
Présence de vent de secteur sud, en altitude, sur les sommets du massif du Mont-Blanc.
Présence de nuages lenticulaires au-dessus des sommets ou de la vallée.
Observation des nuages sous l'aspect de vagues ondulées, de mur de foehn, ou d'écharpes s'élevant le long des crêtes en provenance d'Italie ou de Suisse.
Présence de vent en basse couche : rafales jusqu'à force 10 ou seulement un souffle d'air (plutôt chaud et sec) qui descend la vallée à l'inverse des brises thermiques.
Mais le foehn n'est pas toujours perceptible au sol. De petites rafales ne peuvent être sensibles que sur une couche entre 1400 m et 1800 m. Il peut être présent même avec un vent assez faible en altitude de l'ordre de 20 km à 4000 m et sans nuages qui matérialiseraient sa présence.

Soyez vigilant et ne succombez pas à l'appel des sirènes !
Source : OHM


Retour sur la page 1 :   Parapente        Parapente acro      D-Bag (largages)