Mike à "Bleau"         Les blocs erratiques : Escalade       Les dalles et falaises
   (+ vidéos)        Adrien à Targasonne, La Réunion, Bleau...

    Séance photos, blocs des Bossons et Argentière.   


Par Emmanuel Martin photographe de regardsurbleau.

Pour Mickaël Taleb "Mike"  (qu'il a découvert sur Kairn/Zebloc)

Mike séance photos "pro" de blocs, sur Viméo en Hd tout écran.          
>>> La vidéo d'origine sur Zapiks <<<
.

Le matin sur les blocs de la moraine du glacier des Bossons.


Mike 0
Mike au cours des 5 h 30 de séance photos !

0          2          3         4
Le matin parmi les blocs de la moraine du glacier des Bossons
5             6             7
Certains passages répétés plusieurs fois !
8        9        14        28
Quelques pauses, quelques instantanés...
10          11         12          13



L'après midi sur les blocs de la moraine du glacier d'Argentière.

15 16 18 17 19
Manu le photographe toujours à la recherche du beau mouvement !

Et Mike infatigable dans ses efforts
21                                      22                                   23
Rechercher les plus beaux passages...
24         26         25         27
...pour les plus belles photos !
 
Très belle journée pour nous trois !

Quelques photos faites par Emmanuel Martin !
(Reproduction non autorisée, sous copyright)

6                                                   7

1   2   3

4                                              5

Interview de Mike par Emmanuel Martin
M


1) Qui es-tu ? Que fais-tu ?

Je m'appelle Mickaël Taleb (Mike), je suis un jeune chamoniard de 17 ans.
 
Je suis lycéen, je passe en terminale S section sport étude « escalade ».
 
Je fais partie activement du club d'escalade de Chamonix, qui me fournit au maximum trois entraînements par semaine.
 
Je suis passionné d'escalade et de ski. Mais on pourrait me qualifier de faux sportif parfois !
Disons que je suis un bon fêtard !

2) Es-tu originaire de la vallée de Chamonix ?

Et bien non, je ne suis pas un vrai montagnard, je suis un marin ! Je suis né à Saint Nazaire en Loire Atlantique. Mais j'ai quitté la mer pour la montagne dès mon tout jeune âge.

Je me considère donc comme un vrai Chamoniard ! Et les marins font de bons montagnards... Eric Tabarly était un grand marin, et un très bon skieur...

3) Bercé tout jeune par les histoires de montagne, alors ?

Et bien oui et non...
Je m'explique: j'habite depuis environ 16 ans à Chamonix, donc je suis habitué à la montagne, mais je m'intéresse réellement à celle-ci depuis seulement quelques années...

Mais une fois qu'on y a touché, on ne peut plus s'en séparer, été comme hiver (même en ski extrême !)
 
4) Depuis combien de temps pratiques-tu l'escalade de bloc ?

Je pratique l'escalade en général depuis un peu moins de 4 ans, mais je m'intéresse au bloc seulement, depuis près de 2 ans.
Maintenant je ne fais pratiquement que ça !

La première année je me suis entraîné seul en salle (beaucoup de bloc) pour améliorer mon niveau. Il me manquait beaucoup de technique, mais le sport étude a comblé le déficit !

Le bloc m'apporte beaucoup au niveau moral. Il m'aide a faire le vide en me concentrant uniquement sur la grimpe.

Le sport me permet de faire un peu la fête sans en subir les conséquences négatives.
 
5) D'autres formes de grimpe ? Quelques références ? Qu'est-ce que tu préfères ? Pourquoi ?
 
Je pratique toutes les formes de grimpe, je pense qu'il faut toucher un peu à tout quand même. Mais ça reste en petite quantité !

Je fais un peu de falaise de temps en temps, mais je reste dans des voies relativement courtes (20 à 30 mètres).

Je suis allé à Rodellar (Espagne) et j'ai trouvé ce spot vraiment bien. Mais bon il est réservé essentiellement aux conti-man (ceux qui aiment les voies longues, en continuité).

Je n'ai jamais eu l'occasion d'aller dans le Verdon ou à Ceüse, mais je pense que j'irai y faire un tour un de ces jours !

Sinon je reste dans ma forêt Chamoniarde !

Mais je vais de temps en temps à Fontainebleau quand l'occasion se présente ! C'est vraiment la Mecque de l'escalade de type blocs, et c'est là bas que j'ai vraiment commencé (et connu) le bloc en dehors d'une salle de pans (qui me sert d'outil d'entraînement principal durant l'année).
 
Ce que j'aime dans le bloc c'est le côté "convivial" que l'on trouve moins souvent en falaise (surtout dans les grandes voies).

Le mieux est d'aller grimper avec un groupe de copains. Ce n’est pas obligé d'être du même niveau, et le matériel à emporter est moins important.

Tout le monde grimpe avec tout le monde, on s'amuse. Ou alors on peut y aller en petit comité et vraiment se concentrer pour réaliser une perf.

Alors qu'en falaise, je n'aime pas trop le climat de la "cordée"...

6) As-tu d'autres passions que la grimpe dans cet environnement si riche?

Bien sur ! Je fais beaucoup de ski durant l'hiver. J'ai adhéré au club de ski quand j’étais plus jeune mais j'ai arrêté car "taper" du piquet et faire des compétitions ça ne me plaisait pas trop... Je n'ai jamais eu l'esprit de compétition (même en grimpe).

Maintenant je fais pas mal de free ride avec des potes dans la vallée.

Ce que j'aime c'est le hors piste, la poudreuse, les pentes raides, le ski de haute montagne... Et je compte me mettre à la rando à ski cet hiver. Sinon l'été je fais peu de montagne, mais j'aime bien faire des petites randos de touristes à pieds !

7) Ces autres activités t'aident-elles dans la pratique du bloc ?

Concrètement ça ne m'aide pas vraiment, mais c'est bien de faire un autre sport pour se changer les idées, ça permet de faire un petit break pour mieux reprendre ensuite. Et ça permet de garder sa motivation.

Mais c'est toujours bien de se faire un peu les bras et les jambes durant l'année, et j'aime me donner a fond dans quelque chose, me dépasser...

8) Ton implication dans l'escalade ? On m'a rapporté que tu faisais parti du Club d'escalade de Cham et que tu t'investissais dans l'ouverture de blocs. Peux tu nous en dire quelques mots ?

Je m'implique le plus possible dans l'escalade, autant que me le permet mon emploi du temps (scolaire et perso).
 
Je fais effectivement partie du club d'escalade de Chamonix et j'essaye d'aider les entraîneurs (Fabrice Judenne, Frédéric Gentet, Romain Desgranges...) à brosser les sites de blocs de la région (Argentière), car ils ont besoin de jeunes motivés pour ça.

Mais je n'ai pas le temps de m'impliquer énormément.

9) Comment t'investis-tu dans ta passion ? Entraînements, sorties, individuellement, ...

J'ai des entraînements fournis par le club et le sport étude. Mais je grimpe de plus en plus individuellement.

Je vais m'entraîner à l'EMHM (Ecole Militaire de Haute Montagne), qui se trouve à 10 mn de chez moi ! Mais sinon je grimpe beaucoup dehors sur les sites de blocs de la vallée (Bossons, Argentière, col des Montets, Pierre a Orthaz, Médonnet...). En moyenne je grimpe environ 10h par semaine.

10) As-tu des endroits, en France ou ailleurs, que tu affectionnes plus particulièrement pour le bloc ?

Bien sur ! Il y a Chamonix ! Non, je suis quand même descendu un peu de ma vallée ! J'adore bien sur Fontainebleau, qui est à lui seul un vrai mythe.
 
Mais j'ai adoré aussi Targassonne (vers Font Romeu) qui correspond bien à mon style de grimpe.

11) Des projets en cours ?

J'en ai quelques un aux bossons. Un 7a+ en départ assis et un 7b sur des plats, pas évidents !
Il y en aura aussi à Argentière, qui possède un gros potentiel que je n'ai pas encore exploité...

12) Pour toi, la plus belle ligne, le plus beau passage en bloc, ça tient à quoi ? L'engagement, la rareté des prises, la longueur, la difficulté, l'inclinaison, le geste, l'intensité ou la technique tout simplement ?

Pour moi le bloc parfait est un bloc de 1 mouvement !

Mon truc c'est les blocs intenses, inclinés... Et l'engagement peut être sympa. Savoir qu'on n’a pas vraiment le droit à la chute et arriver sur un plat intenable...

Sinon j'aime les beaux mouvements.

Si un bloc ou un mouvement ne me plait pas je ne l'apprécierais pas...

13) Tes points forts c'est quoi ? dalle, mur, dévers, ...

Sans hésiter je préfère les dévers !

Mais pas les gros toits, même si je me marre bien dedans !
Et je n'aime vraiment pas la dalle !


14) Tes réalisations les plus marquantes ? Pourquoi ?

Il y a mon 7a+ aux Bossons, qui a été ma première réalisation dure et surtout mon premier gros chantier. Je l'ai réussi en 5 séances.

Je m'échauffais dans les blocs autour, et je tapais des essais pendant 2 heures.

Je l'ai finalement enchaîné un matin où les conditions étaient optimales.

Au club, maintenant les copains appellent souvent ce bloc « le bloc à Mike » !

Sinon il y a un bloc à Targassonne en 6b+. Le bloc n'était pas très dur mais il se trouvait sur un autre bloc, il devait donc être à 10 mètres environ, et on n’avait aucun crash. La chute était interdite surtout au mouvement dur qui était en haut ! C'est assez marquant comme réalisation !

15) Quelles sont les personnalité du monde de l'escalade, et en particulier en bloc, qui t'ont marqué.  Et aujourd'hui ? Pourquoi ?

J'ai bien aimé la mentalité de P. Edlinger. L'engagement, la beauté du geste...

Mais maintenant je préfère les grimpeurs comme T. Lamiche, un gros grimpeur qui ne fait presque que du bloc. Il ne se prend pas la tête, il prend sa voiture et fait un gros trip bloc autour du monde.
Je trouve ça vraiment bien et j'aimerais beaucoup en faire autant !

16) Tu tiens la permanence du bureau des guides de Vallorcine pendant tes vacances. Guide, une voie possible ou as-tu d'autres projets d'avenir?

Pour l'instant je n'ai pas envie de faire de la montagne et de l'escalade mon métier. Peut être plus tard... et malheureusement je ne sais toujours pas quoi faire de ma vie... Enfin peut-être une possibilité en kiné... mais ça reste très vague !

17) Pour finir, peut-être as-tu une anecdote, une histoire à raconter ? En montagne, en bloc ou ailleurs même ?

Et bien... La fois où j'ai fait une voie en montagne assez facile avec un copain. Je ne grimpais pas depuis longtemps et il m’a motivé pour faire une voie au Brévent (la "Frison Roche" une classique !)
Il faisait très beau et je n'avais pas envie de me surcharger donc je suis parti en débardeur et en short... et en plein milieu de la voie il a commencé à pleuvoir ! Arrivés au sommet (où on a attendu 40 mn), il a commencé à neiger. Vive la montagne !

Ou une fois, en allant faire de la dalle à Barberine (frontière Suisse),
j'étais en train d'assurer mon coéquipier, on devait être à mi-hauteur du
sommet, j'ai retiré mes nouveaux chaussons tout neufs (trop mal au pieds !) et je les ai vu dévaler la falaise...
Je ne pouvais pas bouger et je les ai regardés rouler sur la paroi tout doucement ! J'ai du finir la voie pieds nus...

18) Quelque chose à dire en particulier ?

Je tiens à remercier Michel pour tout ce qu'il fait pour moi (films, entraînements, etc.) Et si quelqu'un veut voir quelques vidéos de grimpe que l’on a fait ensemble (et de ski de haute montagne), allez faire un tour sur notre site : http://www.glaciers-climat.fr

Je remercie aussi Manu pour le temps qu'il m’a consacré !

Et si vous avez l'occasion de venir à Chamonix, n'hésitez pas !

19) De Michel : Je tiens à remercier très sincèrement Mike pour son dévouement, sa grande disponibilité, sa gentillesse et ses superbes qualités non seulement de grimpeur, mais humaines.

Je remercie aussi Manu qui nous a fait confiance en venant à Chamonix faire son reportage photos de Mike sur nos blocs.


haut