Pentes, escalade en glace    Mont-Blanc, ascension    Speed Riding, Speed Flying, Parapente + vidéos

La Vallée Blanche à ski.
Summits : Ski Chamonix

Vidéo 3 itinéraires "Envers du Plan" et "Vallée Blanche"
avec Mike Taleb et ses potes David, Anthony et Tonio.


La plus longue descente à ski au monde d'un glacier depuis un téléphérique, 24 Km  jusqu'à Chamonix, 2800 m de dénivelé. Une Vallée blanche réussie, c'est connaître et respecter les règles sur glacier.

Voir en Hd tout écran sur Viméo (La goutte d'eau disparait à 1mn 54),


1. Connaissez-vous l'altitude
de départ de la Vallée Blanche. Quel est le lien entre l'altitude et vos performances physiques ?

Le téléphérique de l'Aiguille du Midi vous transporte en quelques minutes à 3842 m. A cette altitude, la baisse de la pression atmosphérique et donc du taux d'oxygène amoindrit vos performances physiques d'environ 20%

Vous êtes accompagnés de vos enfants : subissent-ils les mêmes effets ?

L'enfant n'est pas beaucoup plus sensible à l'altitude qu'un adulte. En revanche, sa résistance à l'effort et sa capacité à endurer le froid sont plus faibles jusqu'à l'adolescence. Même si leur niveau de ski est bon, il est déconseillé d'emmener de trop jeunes enfants sur cet itinéraire.



3. Quel est l'équipement personnel et collectif pour cette descente ?
Chaque personne doit être équipée contre le froid (les températures peuvent s'abaisser jusqu'à -20° / - 30°), contre le rayonnement solaire (lunettes de soleil catégorie 3 ou 4, crème solaire indice supérieur à 15), contre la déshydratation et l'hypoglycémie. Le matériel technique individuel et collectif est constitué de crampons, baudriers, piolets, A.R.V.A., pelles, sondes, d'une corde et du matériel nécessaire en cas de chute en crevasse.

4. Quel est le niveau de ski requis ?
Cet itinéraire de haute montagne n'est jamais entretenu, ni sécurisé, ni balisé, ni surveillé. Le fait d'être un bon skieur sur piste rouge ou noire ne fera pas forcément de vous un bon skieur de Vallée Blanche : vous pouvez trouver toutes les qualités de neige sur les 22 km de descente : poudreuse, croûtée, lourde... et rencontrer des passages étroits entre les crevasses. Il existe des facteurs de stress (arête effilée, crevasses, vent, froid...) qui peuvent amoindrir vos capacités techniques et physiques.

5. A quelle période peut-on envisager une descente de Vallée Blanche ?
La descente de la Vallée Blanche est envisageable durant tout l'hiver ( de décembre à mai), cependant elle peut présenter un caractère nettement plus alpin, notamment en début ou fin de saison : arête équipée ou non, risque d'avalanches, enneigement plus ou moins important, glacier plus ou moins ouvert, fragilité des ponts de neige.

6. Quelle est l'incidence de la météo sur votre descente ?
La météo est un élément déterminant dans votre décision d'entreprendre ou non la descente. Renseignez vous sur les conditions des deux derniers jours : chutes de neige récentes (quantité et qualité, risque d'avalanches). Renseignez vous sur les conditions météo du jour : incidence d'un vent violent sur la température, visibilité tout au long de l'itinéraire (temps incertain, effet de fœhn particulièrement sensible en Vallée Blanche, nappes de brouillard).

7. Quel est l'horaire de départ pour une descente de Vallée Blanche ?
La durée de la descente de la Vallée Blanche étant approximativement de 4 à 6 heures, nous préconisons de ne pas partir après 12 heures : arrivée de la nuit, fermeture du Montenvers en décembre et janvier, fragilisation des ponts de neige l'après-midi en fin de saison. N'oubliez pas que vous êtes tributaires de la remontée mécanique de l'Aiguille du Midi qui peut être très fréquentée, voire saturée : il est préférable de réserver.

8. Comment vous organisez-vous pour la descente de l'arête ?
Quelques soient les conditions de l'arête (équipement inexistant, partiel ou total), vous devez être équipés de crampons, baudriers et vous devez connaître l'encordement adéquat. Les skis étant encombrants, il est préférable de les fixer sur son sac à dos pour une descente plus confortable.

9. Comment gérez vous la descente à skis sur le glacier ?
Vous devez savoir lire le terrain pour déceler les pièges du glacier : crevasses plus ou moins masquées, ponts de neige plus ou moins fragiles. Rappelez vous que suivre une trace ou un groupe n'est en aucun cas un gage de sécurité. Méfiez vous de l'engorgement dans les passages techniques : la surfréquentation engendre des comportements dangereux.

10. Pouvez-vous vous arrêter n'importe où en Vallée Blanche ?
Non, surtout pas ! vous ne devez en aucun cas stationner sur un pont de neige, ni sous les séracs (le périmètre de sécurité s'étend de quelques mètres à quelques centaines de mètres suivant les cas). Sur un glacier enneigé, il est formellement déconseillé de déchausser les skis au risque de passer à travers un pont de neige ou une crevasse cachée.       Source : Office de Haute Montagne.

Conditions Office de Haute Montagne (OHM), hiver 2013/14

Pour votre sécurité et votre confort, on vous conseille les crampons pour l'arête, ainsi que les skis sur le sac, afin d'avoir les mains libres pour vous tenir aux cordes (bâtons fixés ensemble).

 Mercredi19 mars 2014

La Vallée Blanche se parcourt tous les jours en conditions très correctes mais hors de la trace cela s'avère vite difficile à skier. La sortie du glacier pour rejoindre les Mottets passe bien par contre on doit déchausser plusieurs fois avant d'arriver aux Planards.

Lundi 03 février 2014

Arête de l'aiguille du Midi : le Z est ouvert, ainsi que 2 traces sur le fil de l'arête. Z bien glissant, crampons recommandés.
Combe du Requin : les bosses s'estompent avec le vent, qui rapporte de la neige.
Glaciers: très bien bouchés en altitude. De grosses crevasses visibles dans la zone pistée, à l'entrée de la Salle à Manger.
Sortie du Glacier : La sortie la plus empruntée à gauche est bosselée et moins agréable en traversée.
Chemin des Mottets : neige plus dure à l'ombre, ou parfois bien transformée.
Pas mal de pierres apparentes par endroit, mais pour l'instant pas besoin de déchausser.

Mardi 21 janvier 2014

L’arête est équipée, 2 cordes, mais le Z n'est pas ouvert, crampons conseillés.
Enneigement : faible à partir de la Salle à Manger, pierres ou blocs de glace apparents, en particulier sur la Mer de Glace. Un peu de glace dans la trace au niveau de la jonction avec les glacier de Leschaux, nombreuses pierres à la fin.
Une très large majorité des skieurs prennent le train du Montenvers.


Lundi 06 janvier 2014

L'arête n'est équipée que de quelques pieux. Elle passe bien avec des crampons. Le moyen envers est plutôt bien bouché, neige poudreuse agréable. Le passage de la salle à manger demande de la vigilance, des crevasses très proche de la trace. La mer de glace passe maintenant bien jusqu'à la télécabine du Montenvers.




Voir les observations sur les conditions actuelles ici


>>> Voir la Webcam en direct



Photo rare et superbe de Rémi Bourdelle, en parapente.

L'itinéraire que je trouve le plus intéressant est : Le début du Moyen Envers, puis rejoindre la fin du Grand Envers.
Attention, ces itinéraires présentent de nombreux dangers.
Rouge : Vallée blanche classique, la très fréquentée
Bleu : "Vraie" Vallée blanche
Jaune : Petit et Moyen Envers du Plan
Vert : Le Grand Envers du Plan
Gris : Du Col du Géant, Italie
Noir : "La vallée "Noire"
Rose : Les pentes du Rognon


Vue sur le Mont Blanc du Tacul, première étape de l'ascension du Mont Blanc. Au second plan, le Mont Blanc


Cet itinéraire de haute montagne est en constante évolution : de décembre à mai, les conditions peuvent changer radicalement. Un comportement intelligent, un équipement adéquat et une bonne résistance physique sont indispensables au bon déroulement de votre journée.

La vue sur la Vallée Blanche depuis le sommet du téléphérique.



La chute du côté gauche en descendant l'arête est de 1800 m, et c'est arrivé...
Il vaut mieux lâcher les skis en cas de problème, et se cramponner à la corde.
Au pied de l'arête, on chausse les skis. Attention en cas de brouillard, danger ! Des erreurs fatales se sont produites ici.
Puis c'est un véritable émerveillement. Là plusieurs itinéraires sont possibles, tel "l'Envers du Plan".

26 Février 2012, l'Arête de l'Aiguille du Midi. Photos Maël et Michel, avec Patrick, au Moyen Envers du Plan.



L’Arête de l'Aiguille du Midi, comment la descendre ?

Pour votre sécurité et votre "confort", il est conseillé de fixer vos skis sur votre sac à dos, et d'utiliser des crampons.
Ainsi vous pouvez descendre l’arête en tenant ferment la corde avec les mains, et même changer de corde ou de côté si nécessaire.
De plus les risques de glissade avec les chaussures de ski, ce qui handicape tant de personnes sur l’arête, deviennent quasiment inexistants.

Maël n'a pas de crampons sur certaines photos, car il a des chaussures avec des semelles Vibram pour alpinisme, mais souvent il met ses crampons lorsque l’arête n'est pas fameuse.
Voyez sur les 5ème et 6ème photos une méthode très sûre pour descendre lorsqu'il y a des gros trous ou marches, à reculons, ce qui évite d’être poussé tête première lorsque vos talons de skis accrochent la marche en question derrière vous, en descente normale, comme on le voit avec la personne (devant) sur la 4ème photo.

On voit aussi sur la photo n°8 un groupe sans crampons, très mal à l'aise.
La dernière photo, c'est le départ, et attention aux crevasses !
(Cliquer sur les images pour les agrandir).
       
 
 
       
GoPro sur sonde à avalanches.

Départ de l'Envers du Plan, sur l'arête.




4 photos de Maël en Speed Riding, qui montrent bien le passage des Séracs du Géant, jusqu'à la Salle à manger, ainsi qu'une chute de séracs aux environs du passage pisté.
Les vidéos de Maël sont ici,
Sa spectaculaire vidéo de la Vallée Blanche : "
Speed Riding à l'Aiguille du Midi, 3842m"
(Cliquer sur les images pour les agrandir).
                                





Caméra GoPro... selon Maël !




Le délicat passage des "Séracs" du Géant.






Après les séracs, la Mer de Glace longue et plate  ...


La Bédière, sur la Mer de Glace.


Caméra GoPro !


L'extrémité de la Mer de glace, puis la montée de la Moraine des "Mottets".
(Cliquer sur les images pour les agrandir).
                  





La descente vers Chamonix jusqu'aux Planards, le long d'un large chemin dans la forêt, pas toujours bien enneigé au printemps, on se signale les pierres...
(Cliquer sur les images pour les agrandir).
                                       



Vous n'avez plus qu'à prendre vos skis, ou si vous ne faites que du Snow-Board et que vous êtes bons, prenez dans votre sac des bâtons télescopiques.


Vallée Blanche, itinéraires d'Envers du Plan, photos sur cette page.
   
Un 22 Février avec Mike,  David et Tonio, la Vallée Blanche traditionnelle.  Globalement bonne.
Mike prêt  en vue de descendre l'arête de l'Aiguille du Midi.                                                                            Au pied de l'arête, le départ.
 
 

Dans la poudre sous le Mont-Blanc du Tacul.
    

La traversée depuis le plateau de la Vierge, en direction des Séracs.



Dans les Séracs du glacier du géant.


Sur la Mer de Glace.


Aux Mottets : Mike, David et Tonio.


Ils ont bien mérité un petit Genépi !!! Concocté par Jérôme du site ( voyez page remerciements ).

                                 


En guise de digestif, après le Genépi, nous sommes remontés au 1er tronçon du Télé de l'Aiguille du Midi, pour skier hors piste au "Pré du rocher". Journée bien remplie dans la joie et la bonne humeur !

Au Pré du Rocher en hors piste.
 




Mike que vous retrouvez en pages 
Grandes pentes  Dalles 
Blocs  "Bleau"  photos pro.


 Ce jeune et excellent grimpeur, skieur piste et hors-piste Chamoniard, illustre les pages "Escalade"et "Ski hors piste et grandes pentes" du site,
en vous faisant partager sa passion pour ces superbes sports.
1


Partout c'est à vous couper le souffle.
Ici, pas de vitesse, contemplation et grande prudence.
 &


La Vallée blanche dans la "cousse" par Nicolas.








La Vallée blanche depuis le Gros rognon.

On peut aussi traverser la Vallée Blanche en télécabine, descendre à ski en Italie (glacier de Toule)
puis remonter en téléphérique et redescendre à Chamonix depuis le Col du Géant.



retour